Après sa  victoire au volant  Elf 1973, Didier Pironi connaîtra
une ascension rapide dans les formules de promotion qui
l'amèneront à la F2 en 1977.  Mais c'est  dans  une F3, cette
même  année,  qu'il  obtiendra  son sésame  pour  la F1 en
remportant  brillamment  le GP de Monaco de la  discipline.
Deux saisons chez Tyrrell, une autre chez  Ligier  avant de
rejoindre  Ferrari  en  1981  aux côtés  de Gilles Villeneuve.
Le 7 Août 1982  sur le  circuit  d'Hockenheim,  la trajectoire
de Didier Pironi  s'interrompt  brutalement  alors  qu'il est
en  passe  de  devenir  le premier  Français  champion  du
monde de Formule 1. Absent des cinq dernières courses,
il se classera second du championnat à égalité  avec John
Watson et à cinq points  de Keke Rosberg. Après une lon-
gue rééducation et quelques tests en F1, il se tourne vers
les courses de bateaux "offshore". Le 23 août 1987, le des-
tin de Didier Pironi se brise définitivement sur les vagues,
au large de l'île de de Wight.