Nelson Piquet  débuta  chez  lui au  Brésil  par  le  karting  avant  de
remporter le  titre national  de  formule Vee. Direction l'Angleterre
et le championnat de  formule 3 britannique  qu'il  domine  en 1978.
Les portes de la F1 lui sont  désormais ouvertes  et il débute cette
même  année  sur  une  Ensign  en  Allemagne,  puis ce  sera trois
courses  pour  McLaren avant  de finir la saison  chez Brabham. Il y
restera jusqu'en 1985. Sept saisons au cours desquelles il rempor-
tera  deux  titres mondiaux. Le  premier  en  1981, où  il  s'impose à
Reutemann lors  de la  dernière  course de  la saison, et  le second
en 1983  ou  il récidive  face  à Prost, cette  fois-ci. En 1986,  il rejoint
l'écurie Williams et une cohabitation difficile avec le véloce Mansell.
Il réussit pourtant à coiffer sa troisième couronne l'année suivante.
Suivent deux saisons infructueuses  chez Lotus avant de retrouver
le succès chez Benetton, deux victoires en 1990 et une dernière en
1991. Il tente sa  chance à  Indianapolis en  1992,  avec un  grave acci-
accident à la clé, et en 1993.  On le verra également au 24 h du Mans
en 1996 et 1997.