Peu  de pilotes  dominèrent une course comme le fit
Jean-Pierre Beltoise ce jour-là. Le pilote français rem-
porta à Monaco son unique victoire, la dernière d'une
BRM, dans un  Grand Prix du  championnat du monde.
Celui qui, sept années  plus tôt à Reims, avait offert à
Matra son  premier succès  international, prenant par
la même occasion une belle revanche sur le destin et
faisant effectuer un bond en avant au sport automobi-
le français, n'eut jamais le bonheur de faire triompher
le fameux V12 de la marque de Velizy en F1.  Deux ans
plus tôt, sur le circuit de Charade, Beltoise et la Matra
MS120 étaient  pourtant passés  tout près de l'exploit.
Marqué plusieurs fois dans  sa chair, celui qui fut éga-
lement onze fois  champion  de  France moto, met au-
jourd'hui  son expérience au service des  autres dans
un  domaine  qui  l'a  toujours passionné :  la  sécurité
routière.